Pompe à chaleur Air/Eau

Le chauffage par pompe à chaleur (PAC) air-eau peut remplacer de façon avantageuse un chauffage classique et produire de l'eau chaude. Solution à la fois pratique et économique, l'installation d'une pompe à chaleur (PAC) air-eau peut être rentabilisée en quelques années.

 

Les calories de l'air extérieur pour chauffer la maison et produire de l'eau chaude

La pompe à chaleur (PAC) air-eau est constituée de deux unités :

  • L'unité extérieure : elle puise des calories dans l'air extérieur, même au cœur de l'hiver, et les envoie vers l'unité intérieure.

  • L'unité intérieure : elle reçoit les calories et les injecte dans le circuit de chauffage central et éventuellement dans le circuit d'eau chaude.

 

Il suffit de disposer d'un espace extérieur et d'un circuit de chauffage central

L'installateur de votre pompe à chaleur (PAC) air-eau mettra en place :

  • Une unité extérieure, dans votre jardin ou votre cour.

  • Une unité intérieure, connectée à votre circuit de chauffage central

  • Un circuit de fluide frigorigène, pour faire circuler la chaleur entre les deux unités.

 

Idéalement, l'unité intérieure est installée à proximité de la chaudière actuelle, pour faciliter la connexion sur le circuit de chauffage.

 

Des factures de chauffage divisées par 3

L'énergie captée dans l'air extérieur est gratuite. Vous ne payez que l'électricité pour faire fonctionner la pompe à chaleur. Vos factures de chauffage peuvent donc être divisées par 3.

Les pompes à chaleur (PAC) air-eau coûtent plus cher que les chaudières classiques, il s'agit donc d'un investissement. Cet investissement peut être rentabilisé en quelques années et peut permettre de diviser par 3 le budget "chauffage" d'une maison.

 

Un mode de chauffage économe en énergie

L'installation d'une pompe à chaleur (PAC) air-eau permet de réduire le besoin de chauffage d'une maison, grâce à l'énergie gratuite puisée dans l'air extérieur. Cette solution contribue donc à préserver les ressources énergétiques de la planète. L'impact en termes d'économies de CO2 dépend du mode de chauffage précédent.

Les 5 idées reçues :

1. La Pompe à Chaleur air eau fournit de l'eau chaude sanitaire

 FAUX. la plupart du temps... Elle sert avant tout à chauffer une habitation par injection d'eau chaude dans un circuit de chauffage central ou d'un plancher chauffant. Pour obtenir un générateur d'eau chaude sanitaire (ECS), il faut coupler la Pompe à Chaleur à un système de production d'ECS comme le chauffe-eau thermodynamique. Ceci donne évidemment droit au crédit d'impôt, mais cela permet également d'avoir accès à l'éco-prêt à taux zéro suivant les conditions habituelles (bouquets de travaux, cumul possible avec le crédit d'impôt si le foyer touche moins de 45 000 €/an…).

 

2. La Pompe à Chaleur air eau est bruyante

 FAUX. Les Pompes à Chaleur émettent toutes un bruit de fond au niveau de l'unité extérieure, là où les calories de l'air sont captées et extraites. L'intensité est variable et plus ou moins supportable. Cependant, les anciens modèles de Pompe à Chaleur air air se rapprochent davantage d'un bruit de tracteur, alors que les modèles les plus récents de Pompe à Chaleur air eau sont des plus discrets et ne dégagent qu'un léger ronronnement. Cette information est en principe communiquée sur la fiche technique ou sur simple demande.

 

3. La Pompe à Chaleur air eau ne fait pas la climatisation

 FAUX. la plupart du temps... Il existe plusieurs modèles de Pompe à Chaleur air eau dont le fonctionnement reste similaire mais qui possèdent chacun leurs propres spécificités. Les deux grandes "tendances" sont la Pompe à Chaleur air eau Haute Température qui délivre une eau chaude à plus de 55 °C nécessaire dans un circuit de chauffage central, et la Pompe à Chaleur air eau Basse Température qui fonctionne très bien lorsqu'elle est couplée à un plancher chauffant. Ce dernier modèle est le plus économique à long terme du point de vue chauffage pur, mais c'est également lui qui permet d'inverser le processus et ainsi de réfrigérer une habitation.

 

4. La Pompe à Chaleur air eau n'est pas une énergie renouvelable

 FAUX en partie... Dans le cas précédent, les bénéfices énergétiques du chauffage sont dilapidés dans la réfrigération de la maison, ce qui n'est pas très "développement durable". Cela dit, le principe même de la Pompe à Chaleur air eau est d'injecter une certaine quantité d'énergie et d'en récupérer 3 à 4 fois plus au niveau calorifique que cette même quantité aurait pu permettre de chauffer. Cela rend le foyer économe en énergie, et donc participant au développement durable. Toujours est-il qu'il ne s'agit pas là d'une énergie renouvelable vu que l'engin consomme de l'électricité venue de l'extérieur. Par contre, rien ne vous empêche d'être alimenté par un distributeur d'énergie verte…

 

5. La Pompe à Chaleur air eau basse température n'est pas éligible au crédit d'impôt

 FAUX. En tant que Pompe à Chaleur avec un Coefficient de Performance (COP) supérieur à 3,3, la Pompe à Chaleur air eau Basse Température est éligible au crédit d'impôt à hauteur de 15%. Par contre, les appareils réversibles n'en bénéficient pas : le but est de réaliser des économies d'énergie, et comme vous l'avez compris, la climatisation n'est pas très économe...

© 2013 par AcéA Energies. Tous droits réservés            

  • w-facebook